Abandonware

Rencontres impromptues

Après avoir partagé notre quotidien, dans une relation parfois affective, les objets que nous possédons sont jetés, abandonnés puis rapidement oubliés et remplacés. Par perte d’utilité ou d’utilisabilité – rupture –, ceux-ci sont déposés le temps d’une journée devant notre porte et disparaissent tout aussi rapidement, emportés par quelqu’un d’autre pour être réutilisés, recyclés, ou tout simplement détruits au cœur d’une décharge.

Photographiés tels quels dans la rue – avec une composition pouvant faire penser à mise en scène –, sans altération, les objets paraissent comme dans la vitrine d’un magasin. Au delà de leur utilité pratique, réconfortante, est posée la question de leur nature éphémère, de leur consommation, marqués de l’histoire riche et commune de ceux ou de celles qui les ont déposés là. Ces instantanés sont autant de rencontres impromptues ; de ces objets, comme personnifiés, rayonne une âme interrogeant notre rapport social à eux.

Photographe

  • Mathieu Coquerelle

Tirages

  • Format des tirages : 40 x 40 cm
  • Tirage Fine art (papier hahnemühle Bright White)